Le site d'information de la CFCIM
Ecoparc Fes Saiss

Lancement officiel du nouvel Ecoparc de Fès-Saïss

Date de publication : 27 mai 2021 Rubrique : Actus CFCIM


Interview de Mounir Benyahya, Directeur des Parcs Industriels de la CFCIM

 

Mounir BenyahyaPrésentez-nous le nouveau projet d’Ecoparc qui vient d’être lancé à Fès.

Le 24 mai dernier, la CFCIM a signé une convention de partenariat avec le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, la Wilaya de la Région Fès-Meknès, le Conseil Régional de Fès-Meknès, la ville de Fès, ainsi qu’un certains nombre de partenaires qui sont l’ensemble des Provinces de la région de Fès. L’objet de cette convention est de créer un nouveau parc industriel locatif, à l’instar de ce que nous avons développé jusque-là dans la région de Casablanca-Settat. Il s’agira d’un parc avec une surface de 20 hectares, d’une capacité d’accueil de 130 entreprises pour un investissement global de 113 millions de dirhams. Sur ce montant, la Région de Fès-Meknès apporte une subvention de 20 millions, le Ministère de l’Industrie apporte également une subvention de 20 millions et le foncier sera mis à disposition de la CFCIM qui, pour sa part, s’engage à mettre en place une société de gestion spécifique. Cette entité aura le rôle d’aménageur, de commercialisateur et gestionnaire de la zone.

signature Ecoparc Fes

Jean-Pascal Darriet, Président de la CFCIM, signe la convention de partenariat pour la création de l’Ecoparc Fès Saïss

C’est un parc qui a vocation à être aligné avec les derniers standards qualité notamment pour tout ce qui concerne le volet développement durable. Baptisé Ecoparc Fès Saïss, il aura un positionnement de parc industriel durable. Nous sommes en train d’étudier les certifications possibles dans le domaine (HQE, ISO 14 000 ou encore Eco-Industrial Parks de la Banque mondiale).

C’est un projet qui s’adresse aux petites et moyennes entreprises issues de tous les secteurs d’activités. Le parc n’est pas, en effet, dédié à un secteur d’activité en particulier et se veut donc généraliste avec comme de critère de sélection la mise en avant des activités propres et génératrices de valeur ajoutée et d’emploi.

Quelles sont les différentes composantes du projet ?

Il y aura à la fois des terrains proposés en formule locative, ainsi que des bâtiments prêts à l’emploi destinés aux industriels. Le parc offrira par ailleurs une large gamme de services afin de tirer profit du positionnement premium Ecoparc et aussi de la proximité avec l’aéroport Fès Saïss. Il s’agit d’un parc de très haute qualité : il sera clôturé et sécurisé. Il abritera un restaurant, un hôtel, une crèche, des commerces de proximité. Il est également prévu d’installer un guichet unique d’accompagnement des investisseurs pour gérer le côté administratif et les autorisations.

Ce parc vise ainsi à donner une nouvelle impulsion aux PME de la région, notamment celles qui opèrent dans les secteurs à forte valeur ajoutée technologique tels que le ferroviaire, le textile, le câblage, la sous-traitance automobile… Il y a beaucoup de potentiel à valoriser. J’espère que ce projet contribuera à redonner à Fès son statut historique de première ville industrielle du Maroc.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Sur le plan administratif, nous devons finaliser la démarche pour le déclassement et le transfert du foncier qui, pour le moment, fait partie de l’emprise de l’aéroport de Fès Saïss. Nous allons également monter des études techniques et architecturales détaillées pour pouvoir démarrer les travaux dès que possible avec un objectif de délai de réalisation de 18 mois. Ce délai est un peu court, mais nous devons répondre à la demande des autorités publiques de la région qui veulent créer rapidement de l’emploi et impulser d’urgence une nouvelle dynamique économique. Je souhaite remercier toutes les personnes impliquées dans l’aboutissement de cette convention, notamment les services de la Wilaya et de la Région de Fès-Meknès, le Centre Régional d’Investissement (CRI) de Fès-Meknès, et enfin notre Délégué Régional, Pascal Capdeveille, qui s’est beaucoup mobilisé pour ce projet.

Ecoparc Fes Saiss

De gauche à droite : Jean-Pascal Darriet, Président de la CFCIM, Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, et Said Zniber, Wali de la Région Fès-Meknès.