Le site d'information de la CFCIM
logo-cci-france-international

Un premier baromètre international des affaires pour cerner les effets de la crise

Date de publication : 29 décembre 2020 Rubrique : Echos international

Le réseau CCI France International et les Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF) ont publié conjointement, début décembre, la première édition d’un baromètre international des affaires. Pus de 2 000 entreprises issues de plus de 120 pays ont été interrogées du 8 septembre au 8 octobre dernier en vue d’évaluer l’impact de la crise sanitaire et les perspectives de reprise. Toutefois, le panel d’entreprises n’est pas exhaustif, il permet uniquement de mettre en lumière quelques enjeux liés à la crise au sein des entreprises interrogées. Ce panel réunit des entreprises locales, des filiales françaises et des entreprises françaises de l’étranger. 64 % des répondants sont Conseillers du Commerce Extérieur de la France et 59 % sont membres du réseau CCI International. Selon le baromètre, 55 % des entreprises anticipent une contraction de leur chiffre d’affaires dans les prochains mois. Les filiales françaises seraient les entreprises qui résistent le mieux.

En ce qui concerne l’emploi, une majorité d’entreprises interrogées souhaitent préserver les effectifs. Moins de 15 % des répondants ont pu maintenir leur activité. Ce sont les entreprises du Moyen-Orient qui ont été les plus affectées : seules 5 % d’entre elles ont pu poursuivre leur activité. D’après les informations récoltées par l’enquête, une majorité d’entreprises ont pu bénéficier de mesures gouvernementales. C’est surtout en Afrique que ces mesures ont fait défaut. Enfin, 60 % des répondants ont une perception assez défavorable de leur environnement des affaires, dénotant un large pessimisme quant à la reprise. Ils sont 43 % à estimer qu’un « retour à la normale » pourra intervenir entre le second semestre 2021 et 2022, le reste des répondants le situant au premier semestre 2021 ou ne savent pas.