Le site d'information de la CFCIM
Voiture electrique

PSA et Total créent leur coentreprise qui doit devenir « l’Airbus des batteries »

Date de publication : 15 octobre 2020 Rubrique : Echos international

Les géants français de l’automobile, PSA, et du pétrole, Total, ont lancé début septembre leur coentreprise à 50-50 dédiée à la fabrication de batteries en Europe. Baptisée ACC (Automotive Cells Company), elle a pour ambition de devenir un acteur majeur du développement et de la fabrication de batteries pour l’industrie automobile. Selon l’AFP, elle réunit du côté de PSA, la filiale Opel et Saft, filiale dédiée à l’énergie du côté de Total. Dans un contexte où les pays européens, notamment la France, prônent la relocalisation de l’industrie, le centre de R&D de ACC sera implanté à Bordeaux et le site pilote à Nersac, deux communes du sud-ouest de la France. Les deux sites « sont déjà en phase de démarrage », selon un communiqué de PSA. La production en série sera ensuite lancée dans deux usines installées à Douvrin, dans le nord de la France, et Kaiserslautern, dans le sud-ouest de l’Allemagne, à partir de 2023. Cet « Airbus des batteries », comme il est parfois présenté, doit produire 48 GWh de batteries par an à l’horizon 2030, soit plus de 10 % du marché européen selon PSA et Total. Les États français et allemand soutiennent le projet à hauteur de 1,3 milliard d’euros sur un investissement total de 5 milliards d’euros, alors que la Commission européenne a donné son feu vert à la création d’ACC en février dernier. En contrepartie d’un plan de soutien à Renault, qui traverse une importante crise, la France a demandé à l’autre grand constructeur automobile français de rejoindre l’alliance PSA-Total.