Le site d'information de la CFCIM
Corona 2

Le point sur la crise du Coronavirus au Maroc

Date de publication : 18 mars 2020 Rubrique : Echos Maroc

Les autorités marocaines appellent à se conformer à un isolement sanitaire

Cette décision s’ajoute à une série de mesures drastiques décrétées ces derniers jours, qui vont de la fermeture des frontières à celle des cafés, restaurants et hammams. 49 personnes ont été testées positives au Covid-19 au Maroc.

Le Gouvernement a appelé, mercredi 18 mars, les citoyens à se conformer à un isolement sanitaire dans leur domicile, selon un communiqué conjoint du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de la Santé, relayé par la MAP. L’objectif est de freiner la propagation du coronavirus Covid-19.

Selon une traduction du communiqué réalisée par le site d’informations Médias24, « les déplacements dans les lieux et places publics seront conditionnés par la nécessité absolue d’aller faire des courses ou de se soigner ou de rejoindre le travail. Les autorités locales et les forces publiques, Sûreté Nationale et Gendarmerie Royale, seront chargées d’orienter les citoyens pour respecter la mise en œuvre de ces mesures prises dans l’intérêt général du peuple marocain. »

Cette nouvelle décision vient compléter les mesures drastiques décidées par le Maroc depuis une semaine, alors que le pays a détecté un nombre encore réduit de cas de Coronavirus, mais que l’épidémie se propage de manière exponentielle en Europe. Le Ministère de la Santé a indiqué, mercredi 18 mars matin, que 49 personnes avaient été testées positives, dont deux qui sont décédées et une qui a guéri. 187 autres personnes ont été testées négatives.

Le Royaume a notamment suspendu toutes les liaisons aériennes, maritimes et terrestres de passagers avec le reste du monde (sauf exceptionnellement pour le départ des touristes présents au Maroc), mais aussi arrêté l’enseignement du primaire jusqu’au supérieur, fermé les cafés, restaurants et hammams, ou encore interdit les rassemblements de plus de 50 personnes.

Mardi 17 mars, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé au palais royal de Casablanca une séance de travail consacrée à la crise, selon un communiqué du Cabinet Royal. Le Souverain a donné l’ordre de « mettre les structures de santé équipées » des Forces armées royales « à la disposition du système sanitaire avec toutes ses composantes, en cas de besoin ».

Suspension du paiement des charges sociales

Le fonds spécial pour la gestion et la lutte contre la pandémie du coronavirus Covid-19 de 10 milliards de dirhams, dont la création a été décidée dimanche 15 mars par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a par ailleurs été largement abondé. Un compte spécial a été créé par le Ministère de l’Économie et des Finances, dont les coordonnées bancaires ont été rendues publiques.

Plusieurs grandes entreprises et patrons du Royaume ont annoncé leur participation au fonds, dont l’OCP (3 milliards de dirhams), Al Mada (2 milliards de dirhams), Afriquia (1 milliard de dirhams), la BMCE-Bank of Africa (1 milliard de dirhams), ou encore le PDG de Saham et Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy (200 millions de dirhams).

Sur le plan économique, le Comité de veille économique (CVE) mis en place par le Ministère de l’Économie et des Finances a décidé la suspension du paiement des charges sociales (pour la Caisse nationale de sécurité sociale, CNSS) et la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires au profit des entreprises. Ces mesures seront effectives à partir du lundi 23 mars.

83 avions partis vers la France depuis vendredi

Pendant que le Maroc organise sa réponse, la situation des touristes européens bloqués au Maroc depuis la fermeture des frontières la semaine dernière semble se résorber petit à petit. Des vols ont été reprogrammés ces derniers jours, après avoir été annulés suite à la décision marocaine de suspendre les liaisons aériennes. Hélène Le Gal, Ambassadrice de France au Maroc, a indiqué sur Twitter mardi 17 mars que 83 avions étaient partis du Maroc vers la France depuis vendredi avec 15 000 passagers. « Nous restons mobilisés pour les milliers de Français encore au Maroc », a-t-elle ajouté.

Pour les étrangers qui vont demeurer au Maroc, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a annoncé, mercredi 18 mars, selon l’agence MAP, que leurs titres de séjours seraient prolongés de 15 jours. En effet, le travail des services de contrôle des étrangers est suspendu pendant une durée de 15 jours renouvelables. Il sera donc impossible de demander un titre de séjour, que ce soit pour la première fois ou pour un renouvellement.

Rémy Pigaglio

2073
articles publiés