Le site d'information de la CFCIM
Voiture electrique

L’UE autorise une aide massive pour la fabrication de batteries

Date de publication : 31 décembre 2019 Rubrique : Echos international

La Commission européenne a autorisé, le 9 décembre dernier, une aide publique colossale de 3,2 milliards d’euros pour lancer une filière de fabrication de batteries en Europe. Ce « projet important d’intérêt européen commun » (PIEEC) est soutenu par sept États-membres de l’Union européenne : l’Allemagne, la Belgique, la Finlande, la France, l’Italie, la Pologne et la Suède. Il vise à « soutenir la recherche et l’innovation dans le secteur prioritaire européen commun des batteries », selon la Commission européenne. Cette aide publique devrait permettre de mobiliser 5 milliards d’euros supplémentaires en investissements privés. Le projet comporte 17 participants directs, principalement des acteurs industriels. Parmi eux, selon l’AFP, des entreprises comme le constructeur automobile allemand BMW, le chimiste allemand BASF ou encore le chimiste belge Solvay. « L’aide autorisée permettra de garantir que ce projet important ira de l’avant sans fausser indûment la concurrence », a indiqué la Commissaire européenne chargée de la politique de concurrence Margrethe Vestager dans un communiqué. Dans le détail, l’Allemagne pourra délivrer une aide de 1,25 milliard d’euros, la France de 960 millions d’euros, l’Italie de 570 millions d’euros, la Pologne de 240 millions d’euros, la Belgique de 80 millions d’euros, la Suède de 50 millions d’euros et la Finlande de 30 millions d’euros. En visant la constitution d’une filière de construction de batteries, l’Europe veut ainsi faire concurrence à l’Asie qui domine aujourd’hui très largement ce secteur. Les batteries sont un élément stratégique des véhicules électriques, qui font l’objet d’investissements massifs de la part des constructeurs automobiles.

2073
articles publiés