Le site d'information de la CFCIM
Defis RSE

3e édition des Défis RSE Maroc

Date de publication : 19 novembre 2019 Rubrique : Initiatives durables

Le 25 octobre dernier, la cérémonie de remise des Trophées Défis RSE 2019 a eu lieu à la Résidence de France à Rabat, accueillie par Hélène Le Gal, Ambassadrice de France au Maroc, marraine de l’événement. Cette année, la thématique principale était : « l’Égalité Femme-Homme, facteur de RSE et d’inclusion sociétale ». Une conférence sur le sujet a notamment été animée par Chiara Corazza, Directrice générale du Women’s Forum for the Economy & Society, Fouzia Assouli, Présidente d’honneur de la Fédération des Ligues des Droits des Femmes, Nadia Bernoussi, Constitutionnaliste et Présidente du Réseau Mixité & Gouvernance au Maroc et Nathalie Pilhes, Présidente d’Administration Moderne, Vice-présidente de la Fondation des Femmes de la Méditerranée.

Les lauréats 2019 des Défis RSE
Catégorie Éducation – AL-JISR
Catégorie Solidarité – AYUR
Catégorie Environnement – RENAULT MAROC
Catégorie Consommation et Production responsable – ARMOR Industries
Catégorie Entreprise citoyenne – (ex aequo) REDAL et MAJOREL
Catégorie Association – L’HEURE JOYEUSE
Catégorie Start-up – CUIMER

Nora Barsali3 questions à Nora Barsali, Fondatrice des Trophées Défis RSE France et Maroc

 

 

 

Quel a été le bilan de cette dernière édition des Défis RSE ?

Nous avons reçu davantage de dossiers de grandes entreprises marocaines, de filiales de groupes français qui disposent déjà d’une politique RSE assez mature. Ces sociétés ont compris les enjeux de la RSE et ont réalisé qu’elle était bénéfique non seulement pour l’entreprise, sa performance et ses résultats, mais aussi pour la dynamique des salariés. J’ai constaté que les équipes étaient particulièrement motivées et engagées et qu’elles adhèrent au projet de l’entreprise. Cette notion d’adhésion est extrêmement importante parce qu’il s’agit d’un cercle vertueux. L’entreprise sait qu’elle peut compter sur ses managers et ses équipes pour mettre en place la stratégie et les actions de RSE et, en même temps, cela suscite une fierté d’appartenance des salariés vis-à-vis de leur entreprise et donc une forme de fidélité. On mesure ainsi tout l’intérêt de la politique de RSE en interne.

À noter également une montée en puissance des candidatures associatives avec de très bons dossiers. J’ai été très heureuse de remettre le prix à l’association l’Heure Joyeuse qui existe depuis plus de 60 ans, qui respecte un certain nombre de règles et de normes et que l’on peut qualifier d’exemplaires. Enfin, nous avons reçu des candidatures de startups, avec notamment la société lauréate Cuimer qui s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire et que nous espérons voir grandir.

D’année en année, constatez-vous une meilleure sensibilisation des entreprises marocaines à la question RSE ?

J’ai remarqué une progression dans la qualité des dossiers, ainsi qu’un intérêt croissant de la part des entreprises qui ont engagé une démarche RSE, mais qui n’ont pas encore postulé. Le fait de postuler constitue pour elles une reconnaissance. Grâce à la digitalisation et à la communication, on entend en effet parler davantage de ces trophées. La particularité des Défis RSE c’est d’avoir constitué un jury franco-marocain. La cérémonie de remise des trophées est le temps fort au cours duquel les participants et les partenaires peuvent se rencontrer et partager. Pour nous, cet échange est très important. C’est une autre particularité des Défis RSE que cette passerelle que l’on tisse entre les entreprises marocaines et les partenaires institutionnels français.

Quelles sont vos perspectives pour la prochaine édition ?

Nous espérons multiplier les candidatures de startups ou de PME innovantes dans le secteur de l’environnement, qui ont mis en place de bonnes pratiques. Nous souhaitons également faire candidater des Régions ou des collectivités. Ces dernières peuvent postuler dans plusieurs catégories : pour leur politique environnementale ou leur politique de consommation et de production responsable. Nous allons créer une nouvelle catégorie RH qui sera liée à l’égalité des genres, à l’égalité professionnelle.

Nous sommes heureux d’accueillir prochainement les lauréats qui le souhaitent à la cérémonie des Défis RSE France qui se déroulera fin novembre au Sénat, à Paris. En 2020, nous lancerons la 4e édition des Défis RSE Maroc en même temps que les Défis RSE France dès janvier 2020. Les candidatures seront clôturées le 30 juin.