Le site d'information de la CFCIM
Aluminium du Maroc

Aluminium du Maroc inaugure un projet d’extension de son site à Tanger

Date de publication : 8 octobre 2019 Rubrique : Echos Maroc


Benoit Vaillant3 questions à Benoît Vaillant, Directeur Général Délégué d’Aluminium du Maroc

Conjoncture : Vous avez récemment inauguré un nouveau site à Tanger : quelles sont les caractéristiques de ce projet ?
Benoît Vaillant : Il s’agit de l’extension des capacités de production d’aluminium du Groupe Aluminium du Maroc, projet hébergé au sein de sa filiale INDUSTUBE, acquise à 100% à cet effet. Ce projet a consisté à installer une presse Aluminium pour la production des profilés destinés au secteur du bâtiment et de l’industrie. Cet investissement de 60 millions de dirhams sera accompagné, d’ici deux ans, d’une ligne de thermolaquage, c’est-à-dire de peinture des profilés aluminium. La surface construite pour accueillir ces équipements est de 5000 m². 60 personnes seront en outre recrutées dans ce cadre.

Quels sont les objectifs d’Aluminium du Maroc à travers cette inauguration ?
Au total nous parlons d’un accroissement de 30% de nos capacités de production destinées à servir le marché marocain comme l’export en Europe, mais également en Afrique. Cette inauguration en présence de Monsieur le Ministre l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique, est une fierté pour le Groupe Aluminium du Maroc et son Président Directeur Général, Monsieur Abdelouhad El Alami. C’est aussi l’opportunité d’afficher le dynamisme du Groupe et la poursuite de son développement, notamment en Afrique comme en témoignent les installations implantées en 2016 et 2017 à Dakar au Sénégal et à Abidjan en Côte d’Ivoire. Le Groupe Aluminium du Maroc consolide donc sa position de premier extrudeur intégré d’aluminium au Maroc et sera ainsi à même d’améliorer le service à la clientèle grâce à ces moyens supplémentaires.

Quel est votre regard sur l’évolution du secteur métallurgique au Maroc ?
Le secteur métallurgique au Maroc est très contrasté et très concurrentiel de par les acteurs présents, mais aussi en raison des importations qui, sur certains métiers, représentent un tiers de la consommation du Royaume. Pour ce qui concerne le secteur du bâtiment, et des industries consommatrices de profilés aluminium et produits parachevés issus des profilés aluminium, le développement et la croissance se poursuivent, ce qui nourrit des perspectives favorables. Il faut cependant prendre en compte les autres données macroéconomiques qui influencent l’économie générale au Maroc, notamment la confiance des investisseurs, ou les délais de paiement. Il existe une opportunité pour les acteurs marocains du secteur de la métallurgie de se structurer et de travailler sur la normalisation des produits et des systèmes pour hausser les niveaux de qualité et de performance. L’idée serait aussi de regagner des parts de marché sur des segments à valeur ajoutée, plus difficiles à pénétrer pour des concurrents venant de pays à bas coûts de production ou bénéficiant d’autres avantages concurrentiels.