Le site d'information de la CFCIM
Premier ministre 4

El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab : Consolidation de la position stratégique de la région en tant que portail du Maroc sur l’Afrique

Date de publication : 26 juillet 2019 Rubrique : Actus & Economie

Le progrès remarquable que connaît la région de Dakhla-Oued Eddahab est à même de consolider sa position stratégique distinguée en tant que portail du Maroc orienté vers sa profondeur africaine, a souligné, samedi àDakhla, le Chef du Gouvernement, M. Saad Dine El Otmani.
Dans une allocution à l’occasion de la rencontre régionale de communication des membres du gouvernement autour de l’état d’avancement des grands chantiers et de mise en application des conventions et programmes de développement au niveau de la région, M. El Otmani a ajouté que ce développement de taille a permis à la région deDakhla-Oued Eddahab d’enregistrer l’un des taux de développement humain les plus élevés parmi les différentes régions du Royaume, ainsi que le taux de PIB annuel par habitant le plus élevé (40.000 DH alors que la moyenne nationale est de 27.403 DH).
Et de poursuivre que cette région bénéficie de la Haute Sollicitude Royale comme en témoigne la concrétisation et la mise en application du projet du modèle de développement des provinces du Sud du Royaume, qui se veut un pas à même de conférer à cette partie du territoire national une place de choix dans le cadre du processus de développement national et d’en faire une locomotive et une passerelle du développement régional vers l’Afrique.
M. El Otmani, qui était accompagné lors de cette visite régionale (la 8è du genre) d’une importante délégation gouvernementale représentant plusieurs secteurs, a précisé que le coût global du contrat-programme de développement de la région de Dakhla-Oued Eddahab est de l’ordre de plus de 22 milliards de DH (montant actualisé) pour la réalisation de 149 projets.
Il a indiqué que les projets contenus dans ce programme concernent notamment la connexion de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité pour un montant de 2.372 millions de DH, la promotion de six zones de pêche maritime (1.443,72 millions de DH), le projet de désalinisation de l’eau de mer pour l’irrigation de 5.000 ha au niveau de la région (1.305 millions de DH), et la construction d’un nouveau port de pêche à Lamhiriz (242 millions de DH).
Ces projets portent également sur l’élargissement de la route reliant la ville de Dakhla à Boujdour (187,8 millions de DH), le raccordement du centre Bir Guendouz au réseau électrique (74,7 millions de DH), la mise à niveau des quartiers sous-équipés de la ville de Dakhla (40 millions de DH), et la construction de l’Institut Supérieur des métiers de l’infirmerie (44 millions de DH), a-t-il détaillé.
Au sujet du programme d’investissements des secteurs gouvernementaux au cours de l’année 2019, M. El Otmani a souligné l’importance de la mise en oeuvre et de l’appui aux chantiers de développement prioritaires pour la région, tout en veillant au respect de leur agenda afin de contribuer au rayonnement régional et d’ouvrir à cette partie du territoire national et aux régions avoisinantes de larges perspectives de développement dans le cadre de la Coopération Sud-Sud.
Et de poursuivre que ces chantiers concernent la consolidation des infrastructures de connexion aérienne de la région deDakhla-Oued Eddahab avec les autres régions du Maroc comme à l’échelle internationale, avec une cadence de vols à même d’assurer le désenclavement de la région, tout en exploitant de manière optimale les potentialités qu’elle recèle.
En matière de formation professionnelle, il s’agit aussi de la mise en application de l’approche de réforme telle que présentée devant SM le Roi, l’objectif étant de faire de la région un modèle de cette réforme de manière à contribuer à une formation professionnelle de qualité et apte à accompagner les activités et les besoins de la région, tout en oeuvrant à la création du Centre des Compétences et des Métiers pour accueillir les jeunes de la région et développer leurs expertises et compétences professionnelles dans la perspective de réussir leur insertion socioprofessionnelle, a expliqué M. El Otmani.
Tout en rappelant que la région se veut un portail sur les pays maghrébins et un trait d’union entre le Maroc et les pays de l’Afrique, le Chef du gouvernement a insisté sur la nécessité d’accélérer la réalisation du Port Atlantique de Dakhla, ajoutant qu’il est aussi impératif de réfléchir à la réalisation d’une structure universitaire et d’une structure hospitalière de niveau international en vue de renforcer davantage l’attractivité territoriale de la région.
Il a, d’autre part, précisé que le programme de mise à niveau urbaine consacré à la région de Dakhla-Oued Eddahab d’un coût global de 618,35 millions DH porte sur l’équipement de Bir Guendouz en éclairage public (79,35 millions de DH), et le projet de mise à niveau de la ville de Dakhla et des centres relevant de la province de Oued Eddahab, pour la période 2015-2019 (539 millions de DH), qui se décline en 24 projets concernant les routes, la mise à niveau des quartiers sous-équipés et les services économiques et sociaux.
M. El Otmani a relevé que le nombre de projets programmés dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales dans les zones rurales de la région de Dakhla-Oued Eddahab s’est établi à neuf projets, d’un montant global de 38,42 millions de DH. Dans la foulée, il a loué la pleine adhésion des différentes composantes territoriales de la région au processus des grandes réformes structurelles, notamment la régionalisation avancée, surtout que la région a été la première à adopter son plan de développement, mettant en avant la détermination à renforcer la coopération avec la région et les collectivités en vue de faciliter la réalisation des différentes composantes de ce plan et ce, dans un cadre contractuel, rationnel et efficace.
Et d’ajouter que les gouvernements, qui se sont succédé, ont veille à la mise en application de la Vison Royale ainsi que des projets programmés dans le cadre de leurs engagements, soulignant que les provinces du sud ont connu la réalisation de plus de 200 projets dans le cadre de ces engagements.
M. El Otmani a souligné que le volume des investissements programmés par les départements gouvernementaux au cours de l’année 2019 a atteint 780 millions de DH, appelant tous les membres du gouvernement à accélérer le rythme de réalisation des projets et programmes, tout en procédant à l’examen, selon une approche participative, des moyens à mettre en oeuvre en vue de transcender toutes les difficultés pouvant entraver la réalisation de ces projets.
Il a, en outre, plaidé en faveur de l’engagement d’une réflexion sur un cadre d’animation culturelle en vue de célébrer la mémoire des symboles historiques de la région parmi ceux et celles qui ont consenti d’énormes efforts au service de la patrie et de la consolidation des liens historique du Royaume avec son environnement régional.
Dans ce sens, M. El Otmani a rappelé que la région de Dakhla-Oued Eddahab, qui se distingue par ses affluents historiques et culturels, a été et continue d’être un terreau pour les patriotes sincères, les grands érudits et intellectuels qui ne ménagent aucun effort pour servir leur patrie, mettant en avant l’histoire rayonnante de Dakhla dans le domaine de la résistance et de la lutte contre la colonisation espagnole.
Sur un autre registre, M. El Otmani a relevé que cette visite dans la région, qui intervient à quelques jours de la célébration du 40è anniversaire de la récupération de Oued Eddahab, s’inscrit dans le cadre d’une série de visites régionales des différentes parties du territoire national qui visent à appuyer et à contribuer à la mise en application de la régionalisation avancée en tant qu’option stratégique du Royaume.
Cette visite intervient aussi dans le sillage d’une nouvelle initiative qualitative du gouvernement et ce, en concrétisation de son slogan »L’écoute et la réalisation », ajoutant qu’elle consacre le principe de proximité, l’appui à la régionalisation avancée et la mise en application de l’approche participative interactive, a-t-il dit.
Ce déplacement, a-t-il poursuivi, se veut également l’illustration de cette démarche de travail anticipative pour trouver des solutions à toutes les difficultés rencontrées, et examiner les moyens appropriés à mettre en oeuvre en vue de relever les défis et contribuer à l’effort de développement à l’échelle régionale comme sur le plan national.
M. El Otmani n’a pas manqué d’affirmer que ces visites visent à garantir la convergence des interventions des départements gouvernementaux et des institutions, et à assurer la continuité de leur action via la communication directe et les visites de proximité, afin d’être à l’écoute des attentes et des soucis des citoyens, de faire valoir le principe du diagnostic et de présenter des solutions efficientes.
Par la même occasion, le Chef du gouvernement a passé en revue les derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, notant que grâce aux Hautes Orientations Royales clairvoyantes, la diplomatie marocaine a réalisé, au cours de l’année écoulée, des acquis d’une importance cruciale, notamment à travers la poursuite du processus de retrait par plusieurs pays de leur reconnaissance de l’entité fantoche du polisario.
Il a, dans ce sens, rappelé la poursuite de l’élargissement des cercles d’appui international à l’initiative marocaine d’autonomie des provinces du Sud, à travers l’adoption par les parlements du Paraguay, du Chili, du Brésil et de la Colombie de décisions appuyant l’initiative marocaine.
M. El Otmani a, en outre, soutenu que l’intégration des provinces du Sud du Royaume dans l’Accord agricole ainsi que dans l’Accord de pêche maritime conclus entre le Maroc et l’Union Européenne, et la programmation dans le budget américain de subventions destinées au Sahara marocain dans la catégorie des crédits alloués au Maroc, constituent une preuve tangible de la justesse et du sérieux de la proposition marocaine et un appui considérable à la position du Royaume.
Pour conclure, le Chef du gouvernement a salué le rôle joué par tous les fils de la région de Dakhla-Oued Eddahab (parlementaires, élus, responsables et acteurs de la société civile) ainsi que des autres provinces du sud du Royaume dans la défense de la cause nationale ainsi que la marocanité du Sahara, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Cette rencontre régionale a été marquée par la présence notamment du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province de Oued Eddahab, Lamine Benomar, du président du Conseil Régional, Yanja El Khattat, des présidents des conseils élus, des représentants des autorités locales, des chefs des services extérieurs, des présidents des chambres professionnelles, des acteurs de la société civile et des représentants du secteur privé.

Source :  Albayane le 22 – 07 – 2019