Le site d'information de la CFCIM
Site ecommerce

Les règles d’or pour créer un site de e-commerce

Date de publication : 22 juillet 2019 Rubrique : Zoom

Si lancer son propre site de e-commerce est devenu aujourd’hui beaucoup plus facile et accessible qu’avant, la création d’un site web marchand se doit cependant de répondre à des critères très stricts si l’on veut mettre toutes les chances de son côté pour bien se positionner. Salah Eddine Mimouni, expert digital et cofondateur de Richmedia Digital Agency, nous explique les règles à suivre et les pièges à éviter.

Face au nombre croissant de sites de e-commerce, la concurrence est aujourd’hui de plus en plus rude pour toute personne qui souhaite se lancer dans le e-commerce. Même si de nombreux sites et outils sur le Web proposent de créer rapidement et presque gratuitement un site internet de vente en ligne, rien ne garantit qu’il sera pertinent, robuste et surtout rentable. Aussi pour s’assurer de disposer d’un bon site de vente en ligne, dont les coûts de la création pour les sites web standards varient entre 15 000 et 40 000 dirhams, il est indispensable de respecter certaines règles.

Bien cerner son marché

D’après Salah Eddine Mimouni, expert digital et cofondateur de Richmedia Digital Agency, il y a trois grandes étapes-clés à suivre. La première étant de définir son activité d’e-commerce en précisant bien le type de produits ou services qui seront mis en vente et en identifiant les forces et faiblesses de son activité par rapport à celles de ses concurrents. « Le marché parfait n’est pas seulement celui qui est à la mode. Il se doit d’être peu concurrentiel et d’être basé sur des produits d’une valeur relativement importante avec une durée de vie considérable. Il faut également que le produit soit facilement accessible pour un coût moindre. Il ne faut pas non plus omettre d’étudier la structure et l’organisation du portail de vente en ligne. L’idéal est de l’élaborer à la manière d’une table des matières (nom des rubriques, des pages, organisation des produits, etc.) », explique Salah Eddine Mimouni.

Bien identifier sa cible

La deuxième étape à suivre dans le processus d’élaboration et de création du site de e-commerce consiste à bien cibler les clients potentiels des articles mis en vente sur le web. Les réseaux sociaux sont parfaits pour cela. Cela permet de se faire une idée sur l’âge, la catégorie, les centres d’intérêt, mais aussi les motivations d’achat. Avec un sondage, il est également possible d’identifier l’utilisation que la cible fera du produit proposé. Enfin, la troisième phase correspond à l’estimation des objectifs à réaliser. « Il faut se projeter dans l’avenir : quelles sont les ventes à atteindre dans les six mois ? Et dans les douze mois ?… Il est conseillé d’estimer aussi la valeur du panier moyen d’un acheteur et de définir les produits qui génèrent le plus d’achats… », poursuit Salah Eddine Mimouni.

Trouver les bons partenaires

Le choix des fournisseurs avec qui l’on va travailler est également crucial. Si les avis clients sont des leviers de croissance, les frais et délais de livraison constituent par contre les principales raisons de l’abandon de panier. D’où l’importance de sélectionner des prestataires qui proposent des envois rapides et qui soient bien situés géographiquement. « Il faut par ailleurs penser à sécuriser ses actions, notamment pour les imports en vérifiant le passage à la douane ainsi que la sécurité pour des clients », précise Salah Eddine Mimouni.

Lever les inquiétudes concernant les modes de paiement…

Une fois, le marché, la cible et les fournisseurs identifiés, vient le volet le plus sensible de tout le puzzle du projet de vente en ligne : le traitement des paiements. D’après notre expert, les « passerelles de paiement » présentent plusieurs avantages : la sécurité qui permet aux clients d’acheter en toute confiance ; l’intégration facile aux plateformes de commerce électronique telles que Shopify, WooCommerce, BigCommerce et Magento ; un fonctionnement continu 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ; et plusieurs options de règlement en dirhams et en devises étrangères (transactions par carte de débit et de crédit ; paiements PayPal ; chèques-cadeaux…).

… et de livraison

Le mode de livraison est également une question épineuse dans la mesure où il faut pouvoir satisfaire le plus grand nombre de clients potentiels. « Il existe trois types de modes de livraison et chacun d’entre eux apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Le mieux est de proposer au minimum deux alternatives afin de donner le choix au client. Il s’avère, selon plusieurs études, que la livraison à domicile standard et le relais, dont le principal avantage est la flexibilité, sont les deux modes de livraison préférés des internautes marocains », souligne Salah Eddine Mimouni.

En effet, la livraison par point relais offre des possibilités de retrait plus intéressantes que la Poste par exemple grâce aux horaires d’ouverture étendus. Cela permet ainsi aux consommateurs de récupérer leurs achats quand ils le souhaitent. C’est également la solution la moins coûteuse à mettre en place. Il y a aussi la livraison express, principalement en zone urbaine, qui consiste à livrer dans l’heure, ce qui apporte une satisfaction maximale aux clients. « Il faut cependant éviter de prévoir des frais supplémentaires pour la livraison, car la plupart des acheteurs ne comprennent pas que pour recevoir leur achat ils doivent payer un plus. Cela peut être pénalisant pour le marchand », insiste notre expert.

Soigner sa vitrine en ligne

Enfin, pour mettre toutes ses chances de son côté, il est primordial que les clients disposent d’une information complète et compréhensible du produit présenté en donnant un maximum de détails. Il est notamment important que les photos soient suffisamment grandes pour pouvoir faire un zoom, ou encore de montrer le produit sous différents angles. Il est également préférable de prévoir un site avec un moteur de recherche et ne pas recourir aux longs formulaires à remplir. « La plupart des sites marchands sont difficiles d’utilisation et dans la majorité des cas, cela débouche par l’abandon du panier. Pour éviter cela, il faut absolument créer un moteur de recherche avec des filtres pour faciliter la recherche surtout si le site propose un grand nombre d’articles ou de services. Les clients qui utilisent le moteur de recherche du site pour trouver leurs produits sont trois fois plus déterminés à passer leur commande », ajoute notre expert qui insiste par ailleurs sur le fait de penser au commerce mobile dès la construction d’un site marchand. En effet, toutes les statistiques démontrent aujourd’hui que les smartphones sont les principaux canaux pour les recherches et le shopping en ligne.

Dounia Z. Mseffer

Conseils pour trouver le meilleur hébergeur web
Avant toute chose, il faut déterminer le nombre de produits qui seront mis en ligne pour la vente, car le prix du forfait e-commerce est proportionnel au volume. De ce fait, dans le cas où l’inventaire de produits est important, il faut privilégier un fournisseur d’hébergement web proposant non seulement une solution e-commerce, mais aussi un serveur dédié offrant une plus grande bande passante. Dans l’éventualité où s’il s’agit de produits personnalisés, il est préférable d’opter pour un hébergeur qui dispose de modèles de sites e-commerce personnalisables. L’autre critère à prendre en compte dans le choix de l’hébergeur est le mode de paiement proposé. Il est recommandé de recourir à un hébergeur web dont la solution de commerce électronique comprend une passerelle intégrée gratuite de paiement en ligne et dotée d’un certificat SSL pour protéger les transactions en ligne.