Le site d'information de la CFCIM
MTF 4

Morroco Today Forum : une 4e édition dédiée à l’économie du savoir

Date de publication : 18 juillet 2019 Rubrique : Echos Maroc

Le 5 juillet dernier, le Groupe Le Matin a organisé, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 4e édition du Morocco Today Forum. La rencontre a été placée sous le thème « Économie du savoir et nouveau modèle de développement : l’opportunité de l’intangible ». Au programme, des conférences plénières suivies par trois tables rondes abordant les questions suivantes : « Les nouvelles technologies et l’éducation, socles de l’Économie du Savoir », « Nouveau modèle de développement, quel rôle pour l’Économie du Savoir ? » et « Quelle matrice de transition vers l’Économie du Savoir et quelles opportunités pour le Maroc ? ».

MTF 3« Au niveau du comité scientifique préparatoire de la conférence, nous avons d’abord estimé que l’économie du savoir représentait plus une opportunité qu’une menace pour le Maroc et le continent africain. Ensuite, nous avons pris le parti de clamer que notre futur modèle de développement ne pouvait pas ignorer la composante “économie du savoir” qui, à l’image d’une déferlante, est en train de transformer l’écosystème mondial. » a déclaré Mohammed Haitami, Président Directeur Général du Groupe Le Matin lors de son allocution. Et de poursuivre : « Le monde est entré de plain-pied dans l’univers de la data. Les principales capitalisations boursières mondiales ne sont plus industrielles, de grands bouleversements, pour ne pas dire chamboulements, sont en cours.Si hier la richesse se mesurait par les réserves minières au sol, par l’étendue des terres ou encore la fortune amassée, désormais la data est devenue la mère des richesses. »

MTF 1Puis, ce fut au tour de Saïd Amzazi, Ministre de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de dresser un état des lieux de l’éducation au Maroc. « Il est clairement établi aujourd’hui que l’éducation est tout simplement le meilleur investissement qu’une nation puisse réaliser pour atteindre les objectifs de développement durable, tant ses externalités sont multiples et dotées d’un fort impact sur le développement, que ce soit en matière de croissance économique, de démocratie, d’équité, de santé, d’environnement ou encore de sécurité ou de réduction des conflits. », a-t-il déclaré dans son allocution. Le Ministre a ensuite retracé l’évolution des politiques et réformes engagées par le Royaume en matière d’éducation depuis son indépendance, notamment la réforme de l’arabisation qui a été menée « dans la précipitation la plus totale » en 1989 et qui a eu pour effet « la naissance d’une fracture sociale au sein de notre système éducatif qui n’a fait que s’exacerber au fil des années et aboutir à une fracture également linguistique qui nous a éloignés du modèle initial d’école que nous ambitionnions alors pour notre pays : celui d’une école de l’équité et de l’égalité des chances. »

MTF 2Parmi les autres temps forts du forum, l’intervention de Najat Vallaud-Belkacem, ancienne Ministre française de l’Éducation Nationale, Directrice Générale Adjointe de l’Institut Ipsos, qui a notamment rappelé les enjeux liés à l’accélération technologique et son impact sur les métiers de demain. « Ce qu’il y a de plus important pour un pays dont l’éducation et les technologies sont les piliers d’une économie du savoir, c’est de pouvoir s’adapter rapidement aux évolutions constantes du marché du travail qui pour la plupart proviendront des évolutions technologiques, et ce, afin de développer chez nos jeunes générations cette capacité d’adaptation et d’apprentissage en continu. D’ailleurs, il me semble que le point le plus important est d’enseigner à nos élèves comment apprendre à apprendre », a-t-elle souligné.

La rencontre s’est conclue par une restitution des interventions et des panels.