Le site d'information de la CFCIM
PDJ Dakhla

Zoom sur les opportunités d’investissement dans les Régions du Sud

Date de publication : 4 juillet 2019 Rubrique : Actus CFCIM

Les Régions du Sud du Maroc regorgent d’opportunités et leur taux de croissance est l’un des plus élevés du Royaume. Afin de faire le point sur toutes leurs potentialités, la CFCIM a organisé le 26 juin dernier un petit-déjeuner d’information. La rencontre a été animée par Abdelmounaim Faouzi, Conseiller de la Région Dakhla-Oued Eddahab, Marie-Laure Biard, Directrice de Classe Export Paris-Ile de France et Khalid Idrissi Kaitouni, Directeur de l’appui aux investisseurs et à la création d’entreprise de la CFCIM.

« Le Plan de Développement Régional de Dakhla-oued Eddahad, c’est globalement 32 milliards de dirhams pour 130 projets. Le Programme Royal représente 25 milliards de dirhams » a indiqué Abdelmounaim Faouzi lors de son exposé. Les autres investissements concernent les projets complémentaires, la mise à niveau rurale et les conventions spécifiques selon les quatre axes d’intervention (attractivité territoriale, compétitivité économique, modèle social inclusif et amélioration du cadre de vie). « Il est très important de lier le volet économique avec le volet inclusion sociale pour ne pas avoir un déficit en termes de ressources humaines ou d’attractivité territoriale et ainsi ne pas buter sur des contraintes structurelles qui feraient en sorte que nous soyons obligés d’importer le capital humain », insiste le Conseiller Régional.

Parmi les grands projets d’infrastructure de Dakhla, la double voie reliant la ville à Laâyoune, la nationale qui atteindra la frontière et le Port de Dakhla Atlantique dont les études seront achevées avant la fin de l’année selon Abdelmounaim Faouzi. À proximité sera implantée la zone franche West Africa Free Zone d’une superficie de 1000 hectares. L’objectif est d’aboutir à l’horizon 2030 à une plateforme de transport multimodal « de rang mondial », à l’image de Tanger MED. En ce qui concerne le transport aérien, l’aéroport sera déplacé à El Argoub afin de permettre la création d’un véritable pôle à l’échelle internationale.

Ce fut ensuite au tour de Marie-Laure Biard, Directrice de Classe Export Paris-Ile de France, de présenter l’organisme Classe Export et notamment les Rencontres Africa qui réuniront près de 5 000 décideurs en octobre prochain au Maroc et au Sénégal.

Khalid Idrissi3 questions à Khalid Idrissi Kaitouni, Directeur de l’appui aux investisseurs et à la création d’entreprise de la CFCIM 

Comment est née l’idée d’organiser le Forum d’Affaires Maroc-France dans les Régions du Sud ?

C’est une initiative qui a été démarrée en 2017. Le Président Philippe-Edern Klein avait alors décidé de créer deux Délégations Régionales dans les Régions du Sud, d’abord à Laâyoune puis à Dakhla. Dans cette dynamique, la CFCIM a ensuite décidé d’organiser en partenariat avec les autorités locales des forums d’affaires visant à faire connaître auprès des opérateurs économiques les potentialités d’affaires de ces Régions. La finalité est de communiquer sur tout ce que font les Régions marocaines et leurs projets sont nombreux. Cela est réellement pensé dans un esprit « gagnant-gagnant » pour les entreprises marocaines et françaises qui souhaitent se positionner.

Et c’est ainsi qu’a eu lieu en novembre dernier le Forum d’Affaires Maroc-France de Laâyoune qui a coïncidé avec les festivités du 43eanniversaire de la Marche Verte.

Quel bilan dressez-vous de cette dernière édition ?

Organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la rencontre a réuni plus de 250 participants, dont de nombreuses entreprises françaises et marocaines, et plus de 100 médias. Les partenaires de la CFCIM ont également été nombreux à répondre présents.

Quel sera le déroulé du prochain Forum d’Affaires Maroc-France de Dakhla ?

Je rappelle tout d’abord que l’événement est organisé en étroit partenariat avec la Région de Dakhla Oued-Eddahab ainsi qu’avec les Autorités, le Wali… qui vont nous accompagner tout au long de la manifestation et nous les remercions pour leur soutien.

Le départ aura lieu le 23 octobre prochain à partir de Casablanca par un vol affrété pour une arrivée en fin d’après-midi sur Dakhla. Le soir se déroulera un cocktail networking de bienvenue afin de permettre à l’ensemble de la délégation et aux entreprises françaises et marocaines de faire connaissance et d’échanger en présence des Autorités de la Région ainsi que des opérateurs économiques locaux.

La journée officielle démarrera le 24 octobre au matin avec les allocutions officielles. Ensuite aura lieu la cérémonie de signature de conventions dont la teneur sera révélée à l’occasion de l’événement. Autre temps fort, la présentation détaillée du Plan de Développement Régional qui permettra d’approfondir les volets sectoriels ainsi que l’ensemble des projets les plus structurants. Juste avant le déjeuner, une rencontre « executive meeting » est prévue entre les investisseurs qui ont des projets concrets et les autorités de la Région afin de les accompagner dans leurs démarches.

L’après-midi sera consacré aux ateliers animés par des experts qui mettront notamment en avant les secteurs d’activité dominants au niveau du Plan de Développement Régional à savoir la logistique, la pêche et les produits de la mer, le tourisme et l’agriculture.

En fin de journée, sera un organisé un diner de gala sous bivouac avec spectacle et groupe folklorique. Le lendemain, les membres de la délégation auront la possibilité de choisir entre trois visites : le site du futur port de Dakhla Atlantique, le camp touristique de Dakhla Attitude ou encore le Dakhla Learning Center, centre de formation de la Fondation Phosboucraa (Groupe OCP).

Tous les participants se retrouveront ensuite pour le déjeuner à Dakhla Attitude avant le retour sur Casablanca.