Le site d'information de la CFCIM
Golden Gate Bridge in San Francisco

« Il n’y aura pas de prochaine Silicon Valley »

Date de publication : 28 mai 2019 Rubrique : Echos international

Le classement annuel des écosystèmes de startups dans le monde du Global Startup Ecosystems Report, réalisé par Startup Genome et le Global Entrepreneurship Network (GEN), consacre une nouvelle fois la place de la Silicon Valley et des villes américaines. Dans le « top 30 », les dix premières sont la Silicon Valley, suivie de New York, Londres et Pékin à égalité, Boston, Tel-Aviv et Los Angeles ex aequo aussi, Shanghai, Paris et enfin Berlin.

Mais les auteurs du rapport constatent et encouragent l’émergence de nombreux hubs régionaux et spécialisés. « Depuis une dizaine d’années, nous avertissons les leaders locaux contre l’“Obsession Silicon” – c’est-à-dire une stratégie qui viserait à répliquer la Silicon Valley », prévient Jonathan Ortmans, Président du GEN. L’avenir se trouverait dans les nouveaux modèles.

« Une ville n’a pas besoin d’exceller dans la même industrie ou le même secteur que d’autres endroits. [Le rapport] montre que la technologie permet désormais aux régions de se spécialiser dans différents sous-secteurs de startups, comme l’agritech, l’IA ou encore la cleantech. Les startups expérimentent partout avec de nouveaux business modelspour réinventer les industries traditionnelles ou en créer de totalement nouvelles », poursuit Jonathan Ortmans.

En clair, « il n’y aura pas de prochaineSilicon Valley », assurent les auteurs, mais il y aura « 30 prochains“hubs” ». Ils identifient dix écosystèmes qui possèdent le plus grand potentiel pour émerger dans les années à venir. Parmi eux : le Grand Helsinki (Finlande), Jakarta (Indonésie), Lagos (Nigeria), Montréal (Canada), Séoul (Corée du Sud) ou encore Shenzhen (Chine).