Le site d'information de la CFCIM
Capture d’écran 2015-02-01 à 14.33.10

L’EFA, une école à l’esprit citoyen.

Date de publication : 1 février 2015 Rubrique : Actus CFCIM

L’EFA encourage ses étudiants à être solidaires aujourd’hui, mais aussi demain, dans leur fonction de gestionnaire et de manager. C’est pourquoi depuis plus de 16 ans, elle inclut dans son cursus, de façon obligatoire, un projet humanitaire qui concerne la mise en place par les étudiants d’un évènement solidaire pour le compte d’une association. Chaque année, les étudiants remettent le fruit de leur travail aux associations : des chèques d’une valeur moyenne de 300 000 dirhams par an. Depuis la création de ce module, 30 associations ont été accompagnées par des EFAïstes pour un montant total de plus de 4 millions de dirhams. Le projet humanitaire concerne les étudiants de 1ère année et se prépare en groupe de travaux dirigés. Les étudiants sont placés en situation professionnelle, en goûtant au travail d’équipe à travers la recherche de l’idée, du lieu et des sponsors pour aboutir à la concrétisation de l’évènement. En d’autres termes, les étudiants sont face à un cas concret de gestion de projet. Le projet humanitaire est très formateur puisqu’il définit la manière de conjuguer théorie et pratique. Évalué en fin d’année, le projet humanitaire a pour but de sensibiliser les étudiants à l’importance de l’action sociale.

Les associations bénéficiaires des projets humanitaires cette année à l’EFA :

–       IDMAJ : L’objectif de l’association IDMAJ est d’informer, sensibiliser et plaider pour la reconnaissance de l’autisme en tant que handicap neurobiologique, défendre, promouvoir et protéger les droits des personnes atteintes d’autisme et leurs familles dans tous les domaines (éducation, santé, sport, loisirs, emploi, social, économique et politique). IDMAJ estime le nombre d’autistes au Maroc à 300 000 personnes.

–       A.M.E.S.S : L’Association Marocaine pour l’Education et la Solidarité Sociale est une des structures du Complexe Social Oum Keltoum à Sidi Moumen. AMESS s’est donné pour mission de venir en aide aux enfants en situation précaire et prodigue des conseils juridiques et du soutien psychologique. Elle guide les jeunes en matière d’éducation et de développement personnel. Le Complexe Oum Keltoum accueille toute association dont le projet correspond à l’aide à l’enfance en difficulté, et au développement humain.

 

–       L’Heure Joyeuse : Une institution reconnue pour son action dans le domaine social et qui apporte son soutien aux enfants en situation de précarité sociale et d’abandon scolaire. Parmi les missions de l’Heure Joyeuse, la lutte contre la mortalité infantile, le suivi médical des bébés, la responsabilité de la mère et le planning familial, l’accompagnement dans les démarches administratives, et l’alphabétisation.

–       ASF : L’association Solidarité Féminine est une organisation non gouvernementale marocaine dont l’objectif principal est de venir en aide aux mères célibataires et à leurs enfants. ASF a été fondée le 19 novembre 1985 à Casablanca par Madame Aicha Ech Enna. Depuis sa date de création, l’association a accompagné plus de 2500 mères célibataires et d’enfants sans nom ou abandonnés.

–       AMARDEV : Créée en mars 2000, l’AMARDEV, Association Marocaine pour la Réadaptation des Déficients Visuels, a pour objet principal la réadaptation des handicapés visuels. La réadaptation des handicapés visuels consiste à les rendre aptes à accomplir normalement et de façon autonome les actes de la vie courante. L’ AMARDEV se propose également d’agir pour mettre à la disposition des élèves déficients visuels, des textes et des livres imprimés en caractère braille.