Le site d'information de la CFCIM
startup

Dans l’univers des lanceurs de startups

Date de publication : 26 juin 2018 Rubrique : Zoom

Incubateur social de référence au Maroc, l’Espace Bidaya devient également un accélérateur de startups. Retour sur une expérience en pleine expansion.

Espace Bidaya, Casablanca. Sarah, Nayl et Zineb s’attèlent à leur tâche : aider des startups à démarrer. Depuis 2015, cet incubateur social spécialisé dans la « green tech » a accompagné pas moins de 40 entreprises avec à la clé, des succès stories ayant relevé le défi d’allier performance économique et utilité sociale. L’Espace Bidaya est avant tout un espace de coworking mis gracieusement à disposition des porteurs de projets viables économiquement et offrant des retombées sociales ou environnementales.

« Chaque semestre, l’espace accueille une nouvelle promotion six à huit startups. Elles bénéficient d’un accompagnement de qualité sur douze mois puis d’un suivi régulier. À ce jour, plus de 40 entrepreneurs (es) ont pu profiter de cette méthodologie qui s’est avérée des plus pertinentes pour le développement de leurs projets », nous apprend-on sur place. Hafid Aziz, fondateur de Jobi.ma (plateforme de recherche d’emploi utilisant des algorithmes de matching), qui faisait partie de la deuxième promotion, témoigne : « L’Espace Bidaya, c’est l’expérience la plus agréable qu’une startup puisse avoir. Des ordinateurs, une connexion internet, des imprimantes… ont été mis à notre disposition. Pendant une année, tous nos frais fixes ont été pris en charge. » Un volet opérationnel vital pour tous ceux qui veulent démarrer une structure.

L’incubateur propose également des formations. Les maîtres des lieux mettent l’expertise et le réseau de l’Espace Bidaya au service des entrepreneurs.

L’équipe encadrante prend ainsi en charge la stratégie marketing, la gestion de projets, la constitution du groupe, le suivi stratégique individualisé, les mises en relation, l’open innovation, le mentorat, le soutien à la levée de fonds… Les jeunes chefs d’entreprise bénéficient également d’ateliers d’intelligence collective, de rendez-vous de coaching adaptés aux besoins de chaque startup. « L’incubation au sein de l’Espace Bidaya permet aussi d’accéder à un réseau national et international d’experts et de mentors ainsi qu’à plusieurs évènements de networking. Quatre personnes travaillaient avec nous presque à plein temps sur le contenu, la communication en ligne, le commercial, le réseautage ainsi que de la visibilité au Maroc et dans le monde. Nous avons tiré un profit immense de cette expérience » , ajoute Hafid Aziz. Les exemples de startups qui sont passées par l’Espace Bidaya avant de s’autonomiser sont nombreux : Lowtech Lab développe et commercialise des solutions alternatives aux high-tech, tout en répondant aux besoins des citoyens. Cette entreprise réalise également une campagne de sensibilisation dans quinze villes du Maroc pour encourager les populations à faire appel à des produits qui ne consomment pas beaucoup d’énergie. Quant à Cleanzy, elle est devenue la première franchise marocaine de pressing haut de gamme au Maroc avec l’ouverture de trois points de vente. De plus, l’enseigne a lancé son Cleanzy Academy qui permet de former des personnes en insertion aux métiers de la teinturerie, « en leur apprenant les dernières méthodes écoresponsables de traitement des textiles. »

Porté par le Groupe SOS Maroc, une ONG qui fait partie du réseau Groupe SOS Pulse (première entreprise sociale en France et en Europe), l’Espace Bidaya est sur le point de franchir un nouveau cap. Depuis fin 2017, SOS Maroc a créé avec le soutien de la Fondation OCP le fonds Bidaya ouvert aux entrepreneurs sociaux marocains. Il permettra à certaines startups de financer le premier développement de leur activité. Six ont été sélectionnées cette année par un jury pour bénéficier de ces subventions.

Hicham Houdaifa