Le site d'information de la CFCIM
Fonds Bleu

Une nouvelle étape pour le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

Date de publication : 5 juin 2018 Rubrique : Initiatives durables

Une étape supplémentaire a été franchie le 28 mai 2018 dans la création d’un Fonds Bleu pour le Bassin du Congo. En présence de la Secrétaire d’État au Développement Durable Nezha El Ouafi, la première réunion de la Commission d’évaluation des offres technico-financières relatives à l’étude de préfiguration du fonds a eu lieu à Rabat.

Cette réunion s’est tenue dans la foulée de la participation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au 1ersommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo, fin avril dernier à Brazzaville. L’enjeu de ce nouveau mécanisme est « la sauvegarde et la valorisation d’un patrimoine africain précieux : le fleuve Congo », déclarait le Souverain dans son discours à Brazzaville.

L’objectif affiché est la mise en valeur du bassin du fleuve Congo dans une logique de développement durable, en garantissant notamment la distribution d’eau aux Africains. « Au niveau mondial [le Bassin du Congo] est le second réservoir de carbone et le deuxième plus grand bassin fluvial, constituant ainsi une des plus grandes zones forestières et abritant plus de la moitié des espèces animales du continent. Il est par conséquent un régulateur du climat de la planète, et fait de l’Afrique le “deuxième poumon” du monde », assurait aussi le Roi Mohammed VI.

Le Maroc s’est associé, au sein de cette Commission, aux pays de la région et a notamment offert son expertise via le Centre de Compétences en Changement Climatique du Maroc (4C Maroc), basé à Rabat. Outre le Maroc, l’instance réunit l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, le Congo-Kinshasa, le Gabon, le Rwanda et le Tchad.