Le site d'information de la CFCIM
Moral entrepreneurs

Les cadres marocains : stressés, fatigués et démotivés?

Date de publication : 31 janvier 2018 Rubrique : Echos Maroc

Le moral ne serait pas au beau fixe chez les cadres marocains. Selon l’enquête réalisée par Rekrute en décembre 2017 auprès de 2867 cadres, 60% des personnes interrogées s’estiment démotivé(e) au travail. 65% d’entre elles le sont principalement à cause d’une absence d’évolution de carrière. Autres sources de démotivation : un niveau de rémunération insuffisant, suivi du manque de reconnaissance professionnelle. Selon l’enquête, la motivation des cadres s’appuie principalement sur 5 facteurs (par ordre d’importance) : l’ambiance de travail, les missions, les relations avec les collègues et, enfin, les relations avec la Direction.

Cette démotivation se répercute également en matière de sentiment d’appartenance et d’engagement vis-à-vis de l’entreprise : 38% des sondés ressentent de l’indifférence vis-à-vis de leur entreprise actuelle et 12% ressentent même du rejet. 36% ont un fort sentiment d’appartenance et 14% sont fiers d’appartenir à leur organisation actuelle.

Pour ce qui concerne les conditions de travail, 55% des cadres estiment que leur entreprise ne leur donne pas vraiment ou pas du tout les moyens d’atteindre leurs objectifs. Le bonheur et le bien-être au travail ne seraient pas toujours au rendez-vous : 49% des cadres ressentent du stress ou de la fatigue morale.

Les cadres les plus touchés par la baisse de moral sont ceux totalisant 6 à 10 ans d’expérience, contrairement à leur homologues juniors et seniors qui sont plus épanouis et satifaits par leur travail.