Le site d'information de la CFCIM
E-coaching

L’e-coaching pour faire monter en compétence les managers

Date de publication : 13 novembre 2017 Rubrique : Regards d'experts

Par Sandrine Saliba, Business coach, Fondatrice du cabinet ProLife Coaching

Sandrine SalibaAujourd’hui, afin d’être toujours plus productives et compétitives et de limiter le turn-over, les entreprises doivent renforcer les aptitudes de leurs managers à encadrer, développer et motiver. Dans leur plan de formation, les DRH/ responsables formation doivent tenir compte de différents objectifs tels que baisser les coûts de formation, limiter les absences du poste de travail, améliorer le retour sur investissement des actions de développement ou encore gérer la problématique des équipes délocalisées.

Selon Inc. Magazine, le mauvais management coûte 360 milliards de dollars par an à l’économie américaine. Ainsi, les équipes mal managées seraient 50 % moins productives et 44 % moins profitables que les équipes managées efficacement.

Par ailleurs, une étude réalisée par l’institut Gallup, portant sur 1 million de travailleurs américains, montre que la première raison pour laquelle les salariés quittent leur travail est la mésentente avec leur manager direct. L’étude relève également qu’ils seraient 33 % à ne pas apprécier leur manager. Le mauvais management a, en effet, un impact direct sur la démotivation, l’absentéisme, le sabotage, les risques psycho-sociaux, les démissions, etc.

Faire évoluer le comportement et la posture managériale
Les théories en psychologie de l’éducation ont montré qu’à l’issue d’une formation classique, l’apprenant mémorise entre 10 et 20 % du programme (voir tableau ci-dessous). Le « transfer of learning », c’est-à-dire le transfert entre ce que l’on a appris en formation et ce que l’on applique dans son poste est, par conséquent, terriblement appauvri. Ce phénomène peut s’expliquer par plusieurs facteurs, notamment l’absence de préparation en amont et de suivi post formation ou, parfois, des contenus trop théoriques ou pas assez personnalisés. En outre, sans un travail approfondi sur soi, il est difficile de maîtriser un « savoir-être » et de faire évoluer son comportement après 3 jours de formation en présentiel.

Ainsi, l’e-coaching dessine une nouvelle approche qui complète parfaitement celle de la formation en présentiel et du e-learning en repoussant leurs limites.

Tableau

En quoi consiste l’e-coaching ?

L’e-coaching est un parcours de développement sur mesure qui dure 6 mois environ. Il s’effectue à distance par le biais d’une plateforme web interactive. Chaque manager coaché dispose d’un espace web dédié à son projet professionnel donnant accès à des cours d’e-learning, des séances de coaching par visioconférence (une moyenne de 10 séances), des exercices et tests à compléter en ligne, ainsi que des outils spécifiques liés à son projet.

Les objectifs SMART sont fixés en amont avec le collaborateur accompagné et son Directeur. Est alors établi un programme sur lequel s’engage le coaché en vue de son propre développement professionnel. Des points réguliers d’avancement sont réalisés avec le coaché et sa hiérarchie, ainsi qu’un bilan 3 mois après la fin de l’accompagnement.

Quels sont les avantages ?

L’e-coaching va au-delà des formations classiques dans le sens où il s’agit d’un parcours de développement personnalisé, évitant ainsi le problème des contenus mal ciblés ou de l’hétérogénéité des attentes et des niveaux au sein d’un groupe de participants à un stage. C’est la complémentarité entre les séances de coaching et d’e-learning qui donne toute la puissance à cet outil. L’e-learning apporte un éclairage sur le « comment faire », tandis que le coaching aide à dépasser ses limites personnelles et à rendre concrètement possible le changement d’attitude dans son quotidien.

L’e-coaching offre également un gain de temps et une réduction des coûts : pas de déplacements ni d’absence du bureau (connexion sur son espace personnel et séance avec le coach à sa convenance et 7j/7J). C’est un outil idéal pour les managers surchargés et les équipes délocalisées en région ou à l’étranger.

Enfin, la durée de l’accompagnement sur plusieurs mois permet au changement de s’installer en douceur et de devenir une nouvelle habitude.

Les clés du succès

Afin d’optimiser vos coûts de développement des talents et construire une ligne managériale solide, il convient de combiner une série d’outils propices au changement dans vos équipes et à l’amélioration de votre productivité :

  • Optez pour des formations en présentiel ou pour le e-learning si vous souhaitez transmettre un savoir technique qui sera mis en pratique immédiatement au quotidien. Assurez-vous de nommer un tuteur (expert ou manager de proximité) en pour effectuer le suivi qualité et faciliter l’appropriation des acquis de formation sur le terrain.
  • Si vous souhaitez agir sur la dimension comportementale de vos collaborateurs, choisissez des accompagnements sur mesure, en mode e-coaching, inscrits dans la durée et vraiment personnalisés.
  • Veillez à ce que les objectifs soient clairementdéfinis et soutenus par l’ensemble des protagonistes (coaché, N+1, N+2, CEO, etc.). Seul un travail à tous les niveaux de la pyramide hiérarchique (du top au middle management) permettra de solidifier la structure managériale de votre entreprise et d’ancrer le changement dans les comportements.
  • Accompagnez votre stratégie du changement avec des team coaching pour fédérer autour d’un projet commun certaines équipes clés.
  • Redessiner le profil de votre vivier en anticipant vos challenges et stratégies futurs, repensez vos politiques RH (par exemple en matière de MBO, de bien être au travail…). Parfois ces changements humains doivent être précédés de réorganisation stratégique plus profonde.
  • Enfin, rappelez-vous que le changement prend du temps et que vos actions doivent être globales en combinant plusieurs stratégies et en ciblant plusieurs niveaux hiérarchiques.