Le site d'information de la CFCIM
Capture d’écran 2014-11-08 à 11.13.17

L'énergie solaire au Maroc : quand une évidence devient réalité.

Date de publication : 8 novembre 2014 Rubrique : Divers

Avec 3 000 heures d’ensoleillement par an et une irradiation moyenne de plus de 5 KWh/m², le Maroc dispose d’un potentiel solaire considérable. Le pays entend exploiter massivement cette énergie propre et inépuisable dans les dix prochaines années. L’objectif affiché du Royaume est de diminuer sa dépendance énergétique vis-à-vis de l’extérieur en passant de 95 % à 85 % à l’horizon 2020. L’Etat s’est ainsi fixé pour objectif de produire 14 % de ses besoins en électricité via l’énergie solaire.
Deux types d’énergie solaire sont produits au Maroc : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque.
Le projet intégré de production électrique solaire lancé en 2009 prévoit l’installation, entre 2015 et 2020, d’une capacité de 2 000 MW pour un coût estimé à 6,2 Mds EUR. Les coûts de production de l’énergie électrique issue du solaire sont 2 à 3 fois plus élevés que ceux de l’énergie électrique dite classique.
Inaugurée en 2010, la centrale thermo-solaire d’Aïn Beni Mathar située à 86 km au sud d’ Oujda dispose d’une puissance totale de 472 MW, dont 20 MW à partir de la composante solaire. Elle permet une économie de fioul annuelle de 12 000 tonnes.
Le potentiel de développement est particulièrement important dans les régions mal desservies en
électricité.

Capture d’écran 2014-11-08 à 10.50.14

Le Plan solaire marocain

Lancé le 2 novembre 2009 et mobilisant un investissement de 6,8 Mds EUR, le Plan solaire marocain porte sur la production de 2 000 MW à l’horizon 2020, soit environ 14 % des besoins du Maroc en énergie. Il permettra d’économiser 1 million de tonnes-équivalent-pétrole (TEP) et d’éviter l’émission de 3,7 millions de tonnes de CO2. La MASEN (Moroccan Agency for Solar Energy) a été mise en place pour piloter les 5 sites ayant été identifiés pour abriter les installations.
Il s’agit de :
– Ouarzazate (500 MW), site pilote qui devrait générer une production de 1 150 GWh dès 2015,
sur une superficie de 2 500 hectares ;
– Foum el-Oued (500 MW) ;
– Sebkha Tah (500 MW) ;
– Aïn Beni Mathar (400 MW) ;
– Boujdour (100 MW).
Ce vaste programme est avant tout destiné à satisfaire la demande locale, mais il n’est pas exclu que l’excédent puisse être exporté vers des pays européens, via l’interconnexion Maroc-Espagne.

En complément du Plan solaire marocain, d’autres projets à très long terme pourraient participer au développement de l’exploitation de l’énergie solaire au Maroc : Projet Desertec : lancé en juillet 2009 en Allemagne, il a pour but de fournir à long terme de l’énergie électrique par un système de centrales thermiques solaires installées dans le Sahara. Le montant des investissements devrait s’élever à 400 Mds EUR jusqu’en 2050. Il est estimé que dans une quarantaine d’années, 15 % des besoins énergétiques de l’Europe seront assurés par le Sahara. Ralenti par le contexte de crise économique en Europe, le projet Desertec, censé produire 500 MW à partir de 2016, est actuellement en suspens.


Projet Transgreen : le projet consiste à mettre en place un réseau électrique sous-marin dans la Méditerranée pour acheminer l’électricité solaire produite au Maghreb vers l’Europe. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Plan solaire méditerranéen. Le consortium sera mené par EDF et compte parmi ses membres les groupes français Areva, Alstom, les espagnols Abengoa et RED Eléctrica, ou encore l’allemand Siemens.



Des opportunités réelles pour les entreprises françaises
Les besoins concernent : le génie-civil (construction de centrales), la distribution et la maintenance de fournitures et d’équipements (transformateurs, panneaux solaires, etc.), la formation, le transfert de technologie et de savoir-faire, l’ingénierie et conseil, les nouvelles techniques de production, les matériaux et équipements éco-performants. Il est important de préciser que, dans ce secteur, l’offre française est particulièrement concurrencée par les
technologies espagnoles, allemandes et américaines

Chaque semaine sur conjoncture.info, découvrez les fiches-marchés de la CFCIM et d’UBIFRANCE. Retrouvez tous les détails et prestations sur cfcim.org et sur ubifrance.fr

1741
articles publiés