Le site d'information de la CFCIM
Capture d’écran 2014-11-02 à 10.02.01

La grande distribution au Maroc vise 15 % du PIB en 2020.

Date de publication : 2 novembre 2014 Rubrique : Divers

Un essor récent.

Le commerce intérieur représente au Maroc une valeur ajoutée de plus 6,92 Mds EUR, soit environ 11 % du PIB. Il emploie 13,2 % de la population active. L’apparition de la grande distribution au début des années 1990 a modifié les manières traditionnelles de consommer des Marocains. Plusieurs facteurs, comme les prix avantageux et le désir de consommer autrement, ont accompagné cette transformation.
La grande distribution est à dominante alimentaire et enregistre un chiffre d’affaires annuel moyen compris entre 1,5 et 1,9 Md EUR.
Les GMS ont connu une croissance annuelle moyenne de 15 % durant ces 5 dernières années et de 600 % en 10 ans.
Les GMS représentent 12 % des parts de marché, contre 88 % pour le commerce traditionnel.
Le nombre d’hypermarchés et de supermarchés à prédominance alimentaire s’élève à plus de 250.

Depuis son avènement, la grande distribution a permis d’introduire des notions qui étaient jusque là inconnues ou peu pratiquées : le juste à temps dans les livraisons, la diversification des produits, mais aussi la mise en place de la chaîne du froid, indispensable aux produits frais périssables. Cette transformation explique sans doute l’intérêt des investisseurs pour ce secteur, notamment les enseignes étrangères.

Un secteur porteur.

A travers le plan RAWAJ, le gouvernement encourage la promotion du commerce en réseau et la modernisation du tissu commercial. La surface dédiée aux grandes et moyennes surfaces est passée de 22 hectares en 2008, à 38 hectares en 2012.
Cinq enseignes dominent la grande distribution alimentaire :
Marjane et Acima avec 65 % de PDM (groupe SNI), les hypermarchés Carrefour et supermarchés Carrefour Market avec 28 % de PDM (groupe Hyper SA), Aswak Assalam avec 8 % de PDM (groupe Ynna Holding ). Par ailleurs, l’enseigne du Hard Discount turque BIM, implantée au Maroc depuis 2009, dispose aujourd’hui de 100 magasins. La répartition spatiale des points de vente montre que l’axe Casablanca-Rabat concentre plus de 53 % du total des points de vente. Toutefois, il est à noter une ferme volonté de la part des acteurs du secteur de conquérir les villes moyennes du Royaume. Le chiffre d’affaires de ces enseignes connaît une croissance
régulière, ce qui démontre que les clients ne se sont pas seulement adaptés à cette offre , mais l’ont également soutenue. En effet, cette évolution se fait sous l’impulsion de l’émergence d’une classe moyenne, du développement du travail des femmes,
de la motorisation et de l’évolution des modes de consommation, qui tendent à se calquer sur les standards européens.
Capture d’écran 2014-11-02 à 09.56.19

Des opportunités réelles pour les entreprises françaises.

Le plan Rawaj, stratégie de développement et de modernisation du secteur du commerce et de la distribution, a été lancé en 2008. Il a pour objectif d’assurer au consommateur l’accès à l’offre de produits et d’accompagner les acteurs du commerce dans leur développement. Le plan prévoit à l’horizon 2020 :
L’amélioration de la supply-chain (fournisseur, distributeur, détaillant) ;
Le développement de plateformes logistiques et la modernidation du commerce de proximité (labellisation, centrales d’achats, réseautage des commerçants…).
La création de 600 grandes surfaces, dont 50 hypermarchés générant près de 80 000 emplois.
La création de 15 grands centres commerciaux pouvant abriter jusque 3 000 magasins de franchise et de commerce moderne et générer ainsi près de 21 000 emplois.
La création de 15 outlets, générant 5 000 emplois.
L’augmentation de la part du commerce intérieur dans le PIB national qui devrait passer de 10 % actuellement, à 15 % en 2020. Il devrait par ailleurs porter la croissance du secteur à 8 % annuellement.
Les besoins du secteur sont variés et portent essentiellement sur l’expertise en échanges de données informatisées, la traçabilité, la supply-chain, la formation, l’expertise en logistique et plateformes achat, ainsi que les produits alimentaires (marques de distributeurs).

Chaque semaine sur conjoncture.info, découvrez les fiches marchés de la CFCIM et d’UBIFRANCE. Retrouvez tous les détails et prestations sur cfcim.org et sur ubifrance.fr